Article

J’ai des douleurs au genou mais le problème vient des pieds

Comme détaillé dans le blog précédent, notre corps doit être vu dans son ensemble (aussi bien au niveau physique que psychologique).
En courant, si la personne n’a pas reçu de “choc” mais au contraire ressent une douleur qui amplifie avec le temps, il est nécessaire d’effectuer un diagnostic à l”endroit bien évidement de la douleur ressentie, mais également aux autres segments en chaîne montante (des pieds vers la tête) et descendante (de la tête aux pieds).

Les pieds sont la base du corps et jouent donc un rôle essentiel pour notre posture. En fonction de leur “position” au sol, ils affectent notre façon d’être et d’être vue.
Il est essentiel de comprendre que le pied n’est pas statique mais au contraire, crée des rotations et un amorti au fur et à mesure du pas lui-même. Le pied se doit de s’adapter aux  terrains si différents sur lesquels nous marchons au cours d’une journée. Il joue alors le rôle d’amortisseur pour éviter les chocs trop important et donc éviter les blessures. Tout comme une voiture roulant sur un chemin caillouteux, les amortisseurs doivent équilibrer le châssis pour éviter l’accident. Les pieds jouent exactement le même rôle pour nous permettre de « marcher droit »

Comment « marche » le pied ?


Avant de prendre contact avec le sol, l’arrière-pied se place en rotation externe. Dès le contact au sol jusqu’au milieu du pas, le pied subit alors une rotation interne qui assouplit le pied. Le pied et ses trois arches s’affaissent alors naturellement. Dès le milieu du pas, le pied doit se préparer afin de propulser le corps vers l’avant en dépensant le moins d’énergie possible. Il doit commencer à entreprendre une rotation opposée afin de se rigidifier lors de son décollement du sol ». Pour bien visualiser le déroulement du pied à la marche, veuillez cliquer sur le lien suivant :

Par ses phénomènes de rotation durant le pas, le pied oriente le tibia et le fémur dans des rotations qui se répercutent jusqu’au niveau du dos. Il suffit qu’une des trois rotations ne se fasse pas correctement, pour provoquer un déséquilibre postural et amener la personne à ressentir des douleurs articulaires ou musculaires.

Regardez donc vos pieds !

Lorsque que l’on fait de la course à pied, il est essentiel de prendre soin de ses pieds pour éviter les blessures en chaîne montante. Faite donc le test vous même et découvrez votre empreinte ! Asseyez vous et trempez vos pieds dans une bassine d’eau. A l’aide d’un carton que vous aurez placé juste à côté de vous, venez y placer vos deux pieds et levez vous. (Vous pouvez également faire cela avec de la peinture ou dans le sable). Quel est le resultat ?

Perrine Evans

Ancienne athlète et diplomée en Kiné du sport de l'University of Central Missouri (USA), je suis passionnée par les analyses bioméchaniques de course à pied et analyses posturales.